Un photo shoot qui part en couille !

Pierre-Alexandre Treust sur notre 600DR Flat Track

La subsistance d’une marque passe par l’image, la vidéo…., on appelle ça créer du contenu ! C’est notre façon à nous de rester en contact avec vous, nos clients sans qui nous ne serions rien. Gf est très actif dans le milieu de la moto vintage, c’est pour ça que nous avons autant de contenu. Présents sur les événements majeurs, présents sur les courses et démonstrations de motos, essais de nouveaux modèles de motos ou tests d’anciennes, visites de garages et bien évidemment nos présentations de collections.

Effectivement, les aventures sont nombreuses, surtout quand vous mélangez ensemble, motos, nanas, terrains vagues & binches. Voici l’histoire d’une séance photos qui part en couille et dont nous n’avons pas réussit à produire « le contenu » désiré…. Est-ce un drame… Carrément pas car l’important c’est le plaisir procuré et les souvenirs qui nous nourrissent et transforment nos relations et complicités pour toujours.

Doit-on dire que ce jour là toutes les conditions étaient réunies, quand Frank Chatokhine l’un des meilleurs pilotes vintage est sur le coup, que le désopilant Pierre-Alexandre Treust est au guidon d’une moto, que la jolie Célestine enfourche une moto comme aucune autre…. Que les boissons sont au frais et que les copains s’incrustent. Sauf que, ce jour là rien n’a été simple, rien ne s’est déroulé comme écrit sur le dossier de préparation élaboré par Audrey, mon bras droit et moi-même ! On peut douter de mon organisation de type « Bing-bang », mais pas celle d’Audrey !

Audrey (Associé) / Gestion Clients et revendeurs

Pour commencer, la Ducati Scrambler sur les images n’était pas celle que nous attendions, Ducati n’ayant plus de moto à nous prêter, nous a renvoyé vers un concessionnaire local, lequel s’imaginait que nous allions faire de jolies photos en mode balades. Surprise : Frank a tout débranché devant lui, anti-patinage et l’ABS, il a commencé à s’inquiéter… Le coup du whelly sur le parking de la concession l’a liquéfié. Jusque là tout va bien mais en arrivant sur le spot du roulage, Pierre-Alexandre Treust nous apprend qu’il a plié notre Flat-track la veille lors d’une course et que les réparations effectuées la nuit ne tiendront pas longtemps, l’axe qui maintient le moteur est cassé, le cale-pied tiend avec une clé BTR et de l’adhésif, le joint Spie de la fourche est mort et les T de fourches partent en cacahuète !

Les nuages venant de l’Atlantique sont gorgés d’eau, noirs mec ! On bricole, on rafistole, on picole…. Surtout les copains qui profitent un peu plus loin des motos prêtées pour ce shoot, les dunes c’est tentant, la plage est une invitation… à la connerie de celle qui pousse les gens à coller des chewing-gum dans les cheveux, juste pour rire.

Coller du chewing-gum dans les tifs, on sait tous faire, rouler comme un pilote requière une once de folie que l’intelligence renverse… Tout ça pour dire que le mot à retenir dans cette journée que le diable nous a offerte est « Renverse » ! Des motos éparpillées et renversées qu’il faut rapatrier !

Et puis dans ce cahot ambiant où une bonneville fait des jumps dans les dunes, un 1200 GS a appris à bouffer du sable et que l’on ne retrouvera jamais la chaine d’une 500XT… j’étais au bord de plier bagages et d’envoyer bouler ces abrutis qui se disent mes amis, mais je me suis raccroché aux efforts de Frank, Célestine et Treust pour faire tenir debout cette journée bancale qui méritait un canadair!

Et puis ce fut le tour de Treust avec le 600DR de glisser sur de la caillasse, brulures, écorchures… J’ai dis stop, on a fumé des clopes et regardé le soleil dessiner sur l’océan des volutes d’argent alors que la pluie commençait à laver nos péchés de vaniteux. Frank a enfourché sa Rickman, tout le monde s’est assis, une bière à la main à le regarder faire ce dont nous rêvons tous… La plage est devenue le temps de quelques minutes, le théâtre d’une danse entre une machine, un homme et la mer.

… Et puis la chute de Frank avec la Ducati dans une partie de sable meuble à vive allure, saut vers l’avant, genoux dans le guidon, entorse et caution qui s’envole !

Célestine, casque DMD, vêtements GF a retrouver sur notre site
Treust, casque Bell, vêtements GF a retrouver sur notre site

Que doit-on retenir de cette journée ? Les quelques images où Célestine danse dans le sable avec grasse, Treust « heureux comme un italien qui sait qu’il aura de l’amour et du vin », et Frank pour avoir serré les dents pour m’offrir quelques images dont j’avais absolument besoin.

Ce soir là, dans la villa que nous avions louée, le ciel s’est calmé, un ballon de baudruche rouge qui s’échappa sûrement de la main d’un gamin est venu s’accrocher sur les câbles électriques, là juste devant mon regard et sous la lumière qui déclinait dans un ciel incandescent, je me suis dis que ma vie ressemblait à ce ballon… 🎈 A la renverse ! (putain j’écris comme une gonzesse)

Texte et photos : Laurent Scavone

Frank Chatokhine des Ateliers Chatokhine, spécialiste anglaises
Frank Chathokine sur sa Rickman Metisse